Far Cry 5 : Le FPS Décomplexé ?

      Aucun commentaire sur Far Cry 5 : Le FPS Décomplexé ?

Analyse Far Cry V : Le FPS Décomplexé ?

PC

PS4

ONE

Titre: Far Cry V
Développeur: Ubisoft
Éditeur: Ubisoft

Genre: FPS
Multi: Oui (Coop 2 J / Online 4 J)
Sortie: 27/03/2018

Config PC

(Réglage: Ultra / Résolution: 2560x1440 / Fps: 60)
Carte Mère: Gigabyte X99 UD4 / Processeur: I7 5930k 4.3 Ghz / Carte Graphique: GTX 1070 MSI Gaming X / Ram: 32 Go DDR4 2133 mhz / Watercooling Corsair

Intro Maestro

Far Cry… Licence d’Ubisoft au combien intéressante de part son histoire, sa programmation, et les avancées techniques que les petits gars de chez Crytek ont amenés à une époque où les PC étaient désertés de tous, sauf des rôlistes en quête de MMO. Far Cry c’est avant tout la démo technique avant l’heure de Crysis, c’est le FPS en 2004 qui vola la vedette à Doom 3, qui redéfini les codes du genre, le game design mais également le level design des FPS en règle générale. Donc autant dire que le jeu est un classique, et que sa naissance donna lieu à des suites du même nom, sans forcément se ressembler vraiment, à l’image d’un Final Fantasy dans les J-RPG. Far Cry premier du nom possède donc une affiliation avec le reste de la saga du point de vue conception, même si d’autres jeux peuvent prétendre eux aussi, en être les héritiers indirects (Crysis, Rage, Borderland etc…).

Moteur & Divergence

Si le premier Far Cry fût développé par Crytek, il en va autrement des autres opus qui suivirent, à commencer par un changement technologique important: La modification du Cry Engine en Dunia Engine, mais pourquoi ? Officiellement, c’est pour avoir plus de possibilités, officieusement, c’est pour éviter de payer des royalties à Crytek sur le moteur en l’utilisant pour les jeux. Ainsi, le 2 ème opus sorti en 2008 se veut radicalement différent du premier, qui mêlait réalisme et science fiction.

Un épisode totalement imbriqué dans notre réalité, avec une dose de STALKER et une histoire prenant place en pleine guerre Africaine, opposant diverses factions, avec au milieu l’occident, caché derrière un puissant marchant d’arme appelé « le Chacal ». Si le jeu tranche avec ses racines du point de vue ambiance, il reste fidèle à son ainé dans la construction de son level & game design, à ceci près, que vous aurez la possibilité de faire parler du lance flamme, de la jouer infiltration et surtout, de choisir si oui ou non, un compagnon vous aidera durant certaines missions. En sachant que le personnage principal n’est pas fixe, vous aurez le choix entre plusieurs protagonistes, qui seront retrouvables dans l’aventure si il ne sont pas pris.

Jamais 2 sans 3

4 ans, c’est le nombre d’années qui sépare la sortie de Far Cy 2 de Far Cry 3, la cause ? Le succès de notre ami Assassin’s Creed en 2007 bien sûr, et la mise en chantier du 2 ème opus sorti en 2009 qui accapara pas mal les équipes de Ubisoft, sans compter une refonte du moteur Dunia engine, qui n’aura finalement servi que pour 2 softs (Far Cry 2 & Avatar Le Jeu). C’est ainsi que Far Cry 3 est le premier jeu à bénéficier du nouveau moteur et de ses possibilités, car qui dit nouveau moteur dit forcément une modification de la physique et de son comportement, un fait que beaucoup de journaliste et joueurs occultent malheureusement.

Far Cry 3 change radicalement le ton de sa formule, un retour au sources pour l’ambiance tropicale, tout en introduisant énormément de fun et de folie, le fun étant représenté par les activités annexes offertes, et les différentes améliorations apportées (Quad, Tyrolienne, Arc, Élimination furtive, Arbre de compétences, Chasse, Wingsuit, Craft etc…), la folie elle passe par l’antagoniste principal: Vaas, le pirate sanguinaire sans coeur au visage d’ange. Le pitch de l’histoire s’éloigne du sérieux du 1 er et 2 eme opus, vous incarnez Jason, fils à papa pété de thunes, qui découvre au cour d’une virée dans le Pacifique la dureté de la vie face à la mort de ses proches et la capture de ceux qui restent, et dont la libération dépend de vous naturellement.

Le Poids du Modèle

Far Cry 3 est, et reste à l’heure actuelle, l’épisode le plus aimé des fans de la saga, c’est un fait. Il suffit de se balader sur les forums, les tests, les vidéos, Far Cry 3 aura marqué d’un grand coup de massue tout le monde, y compris nos PC, puisque jusqu’en 2016 l’optimisation et Ubisoft étaient pas très amis je vous rappelle. Forcément après ce succès retentissant, la mise en chantier d’un 4 ème jeu est entreprit, il sortira sous le nom de Far Cry 4 en 2014, inaugurant au passage la nouvelle génération de consoles et de cartes graphiques pour nos amis PCistes. Cependant, tout ne se passe pas comme prévu et le retour ce veut cuisant pour Ubisoft.

Tout est, à chose près repris de Far Cry 3, est-ce un mal ? Fondamentalement non, mais le soucis étant que les similitudes soient très/trop proches, énormément de joueurs furent déçus de jouer à ce que certains appellent un Far Cry 3.5, l’ajout du grappin et les ajustements n’y feront rien… 2016 la série vois un nouvel opus débarquer: Primal, cette fois direction la Pré-Histoire. L’histoire nous place dans un contexte de la guerre du feu, dont elle reprend en partie le scénario. En dehors du cadre exotique, c’est l’optimisation du jeu et l’introduction de compagnons animaliers (repris dans AC Origins pour l’aigle en exemple) qui fût mis en avant en guise de marketing… qui se révéla un demi échec, autant sur le plan financier, que sur le plan créatif.

Warren: un compagnon de Far Cry 2

Le Jet Ski: nouveauté de Far Cry 3

Vaas: la folie incarné dans Far Cry 3

Le Lance Flamme, l’arme representative de Far Cry 2 et de sa gestion concernant la physique.

Cette vidéo virale fut reprise par de très nombreux sites web dont je tairais le nom pour eux et leur crédibilité, car cette vidéo est d’une mauvaise foi sans nom. Le moteur utilisé par Far Cry 2, contient énormément de codes du Cry Engine, ce qui potentiellement (surtout quant on voit l’affaire Oracle vs Android) pouvait amener à des poursuites de la part de Crytek envers Ubisoft, et la preuve en est: cette physique tant aimée, les joueurs la retrouveront dans une autre série de Crytek: Crysis. Le Dunia Engine 2 est relativement différent du premier moteur dans sa conception, sans compter que les aires de jeu proposées par Far Cry 2, sont bien plus restreintes que celles de Far Cry 3 ou encore de Far Cry 5, possédant de larges superficies sans temps de chargement contrairement à Far Cry 2. En quoi cela change tout ? Tout simplement car l’ accumulation d’effets vas nécessiter des ressources demandées à votre machine, si la zone est petite, il est aisé d’utiliser la puissance restante dans d’autres choses que l’aspect graphique (modèle, texture, effet etc…): notamment la physique. Cela est important car si votre zone de jeu est grande, alors le niveaux de ressource demandée à la machine concernant les effets est donc la physique, vont être immenses. Sans compter que Far Cry 2 à l’époque, était très loin d’être un ange niveau optimisation contrairement à Far Cry 5, et il est facile aujourd’hui avec des cartes graphiques possédant 10 fois la puissance d’hier, de faire fonctionner le jeu à plein régime sans soucis de framerate. (l’histoire c’est contextualiser et non la ré-écrire)

Bienvenue Chez Les Fous

Nous voilà en 2018, entre Far Cry 3 (le tronc, la base de tout les opus sortis depuis) et aujourd’hui, beaucoup de licences sont (ré)apparues comme Rambow Six, d’autres ont mutées comme Assassin’s Creed, mais qu’en est-il de Far Cry ? Je vous répondrais que l’on navigue entre renouveau et tradition, à l’image de Assassin’s Creed Origins. Exit le Pacifique, l’Himalaya ou encore la Pré Histoire, et nous voilà en Amérique moderne dans le Montana, plongé en pleine culture Redneck.

Vous incarnez un jeune officier (homme ou femme c’est vous qui décidez), se rendant dans un coin pommé de l’Amérique: « Hope County », afin de coincer un de ces barjos ayant encore fondé une secte en son nom, comme c’est malheureusement énormément le cas au Etats Unis, en s’appuyant sur le 1 er amendement. Petit hic, lors de l’arrestation du gourou Joseph Seed, votre hélicoptère est « abattu » par des kamikazes endoctrinés, vous laissant pour mort et enlevant vos coéquipiers afin de leur faire subir un lavage de cerveau. Votre mission sera donc d’arrêter Joseph et récupérer votre équipe, mais pour ça, il faudra en constituer une nouvelle, et la seule façon d’y parvenir est de chercher des alliés potentiels, tous disséminé dans la région en attendant votre aide, et ainsi vous apporter la leur en retour.

Le Vent du Changement

Si de prime abord on pourrait penser que choisir l’Amérique et le Montana pourrait se montrer basique: il n’en est rien. Far Cry V est surement l’épisode qui utilise le mieux ses propres codes, sans jamais tomber dans l’overdose, et cela commence par son level design: fini le découpage, et bienvenu dans un open world ou l’on peut naviguer comme on le souhaite, sans être gêné par une topographie fermée à l’image de la série jusqu’à Primal.

Si la carte n’est pas immense: elle est maîtrisée de bout en bout, à aucun moment vous ne sentirez de réutilisation abusive (en dehors de quelques bâtiments), la vie en pleine campagne est cohérente avec son écosystème et les possibilités qu’elle offre aux joueurs (cela vas de l’exploration à l’interaction avec l’environnement). Tout ce qui fait le sel de la série est présent, des tours radio en passant par les camps à libérer, avec cependant une refonte importante de leur architecture et de leur utilité. Les tours radio se comptent désormais sur les doigts de la main, et les camps ressemblent enfin à de vrais camps, avec l’ajout pertinent de propriétés à libérer, autant d’endroit où l’ambiance du Montana est palpable, notamment à travers ses personnages secondaires qui font clairement battre le cœur du jeu.

Far Cry V : Borderline ?

L’ambiance est un mélange entre survivalisme, isolationnisme et secte donc forcément dualité (conception du monde). Si certaines critiques ont été piochées dans quelques brides du scénariste du jeu pour justifier un parallèle avec les années 70, contrairement à leurs dires: « l’action » n’a pas de lien avec Trump, ou les suprémacistes, mais sur la défiance économique de la population due au choc pétrolier de 1973, ainsi que leur émancipation (entre guillemet) de par leur liberté de croyances et de pratique, et cela vas du mouvement Hippies en passant par le survivalisme ou encore les mouvements « New Age », très en vogue dans les années 70 justement, où les gens vivaient en « communauté ». Cependant quel cadre convient le mieux pour illustrer cela de nos jours après l’effondrement global de ces pratiques ? Réponse: Les Sectes, à cela on peut rajouter des éléments historiques venant renforcer le tout, à l’image du siege de Waco, opposant les autorités à un certain « Christ » se nommant David Koresh, et rappelant étrangement Joseph Seed. Que serait Far Cry sans armes je vous le demande ? Quoi de mieux pour représenter L’Amérique qu’un mouvement né chez eux qui est: Le survivalisme. Héritier de l’isolationnisme dans lequel se trouvait l’Amérique au début du 20 eme siècle, couplé à la notion d’armes très chère à nos amis d’outre atlantique et dont raffole les survivalistes: bingo on a un truc pas trop dégueu qui colle à la série, et qui permet même de justifier l’ensemble (important).

Mouvement Hippie année 60/70
David Koresh leader de la secte des Davidiens

Mon Jeu Mon Choix

La carte est directement intégrée à l’histoire, dans le sens où elle est découpé en 3 territoires, chacun contrôlés par un lieutenant de Joseph, à savoir: John (Le Prêche), Jacob (Les Milices) et Faith (La Drogue). Après vous êtres échappé de votre point de départ (comme tout les Far Cry), vous aurez le choix ici de votre aventure, comprenez par là que personne ne vous tiendra la main, et que l’histoire n’avancera qu’en fonction de vos actions dans la région, cela vas de la libération de civils, de complexes à exploser, de camps à conquérir, mais également de personnages hauts en couleurs vous confiant diverses quêtes annexes qui une fois finies, augmente une jauge de territoire vous indiquant votre avancée au sein de celle-ci. Cette jauge est découpée en 4 points, chaque points atteints déclenchent un événement scénaristique en rapport avec le lieutenant en question. Tout à déjà été vu, fais, mais leur quantité, la manière de les agencer entre elles, ainsi que la scénarisation poussée depuis AC Origins font mouche, encore une fois, Ubisoft maitrise enfin ce qu’il entreprend, et je ris de certains, devant leur accusation de quête Fedex, alors que le jeu fait en sorte de tout justifier de façon cohérente sans que jamais les quêtes secondaires ne soient barbantes à réaliser.

Les 9 Mercenaires

Le gros ajout de cet épisodes est bien entendu: Les Compagnons. Ils sont le cœur du jeu, et incarnent la région que vous devez libérés, ils sont au nombre de 9 principaux à débloquer, en sachant que vous pouvez également recruter 3 autres compagnons de votre choix parmi tout les combattants anonyme du secteur, ce qui donne un total de 12 combattants sélectionnables, en sachant que vous pouvez en embarquer maximum 2 sur le terrain avec vous. Quelque soit votre style de jeu, ou vos goûts: vous trouverez forcément votre bonheur parmi le lot proposé, chacun possédant ses propres aptitudes , collant parfaitement aux diverses situations que vous offre le jeu, ou que vous même vous aimeriez adopter au sein de votre approche, par exemple Nick Ray vous accompagnera en Hydravion, tandis que Adélaïde débarquera avec son hélico, Boomer le chien révélera instantanément les ennemis et animaux du coin, Hurk lui se chargera de vos soucis d’aviation grâce à son lance roquette etc… Tout en ayant en tête que vous pouvez leur donner des ordres et même les avoir avec vous dans vos missions, principales et secondaires, ce qui n’est pas du tout le cas des anciens opus, où ils étaient cantonnés à des missions précises. Primal est passé par là.

Les Vehicules: Un Casting de Rêve !

Les véhicules ont toujours plus ou moins fait partie de Far Cry, dans le second opus ce sont les voitures qui étaient les vedettes, dans Far Cry 3 c’est le jet ski et le wingsuit, le 4 ème opus verra l’arrivée du gyrocoptère (sorte de ULM), Far Cry 5 lui, ce sont les hydravions et les hélicoptères qui font leur apparition. Ubi semble enfin écouter les joueurs, un début de personnalisation à fait son apparition (Arme / Véhicule), un plus non négligeable, couplé au système de compagnon qui peuvent conduire les véhicules, je vous laisse imaginer le combo avec un hélico: De bonne grosse heures de plaisir en perspective, surtout si vous jouez avec un(e) ami(e). Le seul reproche est l’absence de moto (malheureusement), pourtant disponible dans un autre jeu Ubisoft: Ghost Recon Wildlands.

Far Cry 5 possède une meilleure distance d’affichage que Far Cry 3 ainsi que des modèles et texture plus abouties. Mais si il y a bien un détail qui ne trompe pas: Le remaniement du HUD, au revoir la Mini map et bonjour à l’arrivée d’une boussole à la Fallout. On notera également la liberté de choisir entre la roue des arme ou un autre modèle découpé en case. Des décisions qui trancheront auprès des joueurs, les goûts et les couleurs comme on dit.

L' Argent n'a pas d'Odeur

Certaines activités sont certes vues et revues, sauf qu’ici c’est encore une fois la manière dont elles sont introduites qui est intéressant. Vous vous souvenez surement des livraisons médicales dans Far Cry 3 ? Des tracés un peu douteux ? Mais avec une volonté de proposer un attrait de course sympathique. Ici par exemple cela est remplacé par les épreuves Clutch Nixon, qui offrent divers défis: du 4×4 en passant par l’aviation, tout y est mieux dessiné, plus fun, moins rugueux, sans être une obligation, notamment concernant la question de l’argent. Far Cry à toujours été plus ou moins pointé du doigt concernant la façon d’acquérir de quoi s’équiper et évoluer, dans le 2 c’était les diamants, le 3 la faune et la flore, le 5 fait le choix de l’argent tout simplement. Le choix peut paraître bateau, au final il est lourds de sens, ciao les trucs à chercher à droite à gauche ou à chasser 36 fois la même espèce, maintenant tout est bon pour récupérer du fric. La chasse, comme les tours radio, furent réduites dans leur structure de fonctionnement, maintenant la chasse sert de porte monnaie, ce qui n’est pas un mal en sois, avec la possibilité dans cet opus de pêcher, histoire de mêler l’utile à l’agréable, puisque cela contribuera à vos défis et votre liquidité.

Défis & Compétences

Les compétences sont de la partie plus que jamais, et mieux organisées, au revoir les compétences inutiles qui pourraient être rassemblées en seul bloc (coucou les compétences d’élimination furtive de Far Cry 3). Enfin les compétences sont bien plus cohérentes avec tout ce que le jeu offre, sans faire de rajouts inutiles… Et on aurait même aimé en avoir un peu plus. Mais question, comment obtenir ces compétences ? Tout simplement en réalisant les défis proposés par le jeu en solo: Tuer 10 adeptes au pistolet, abattre 4 cerf, 10 éliminations furtives réussie etc… En vous démerdant bien, les points de compétence pleuvent, et permettent vraiment une personnalisation rapide de votre personnage, sans être fondamentalement abusé vis à vis de vos ennemis et de leurs capacités. D’ailleurs, les compétences peuvent être découpées en 2 catégorie: celles uniquement valables pour le solo, et celles dont vous pouvez bénéficier dans le mode Arcade, quelque chose à ne pas négliger si l’aspect communautaire vous attire. Far Cry s’est écarté des carcans du farm passé, pour se tourner vers une optimisation de son système global (game design), afin de ne plus frustrer le gamer inutilement, tout en faisant en sorte de maintenir le challenge sans avantages aberrants.

Lire la vidéo

Les Compagnons: Un vrai + ?

Boomer
Le Chien Eclaireur

Nick Ray
Le Pilote Intrépide

Grace Armstrong
Le sniper Hors Pair

Cheese Burger
L’Ours Vaillant

Hurk Jr
Specialiste en connerie

Jess Black
La Chasseresse Impitoyable

Pêpeche
Le Puma au nom difficile

Sharky Boshaw
Le Drogué Pyromane

Adelaïde
As du Pilotage

9 compagnons principaux aux capacités et aux traits de caractère bien trempé vous accompagneront, dans votre aventure, libre à vous de choisir dans quel ordre les débloquer, chacun ayant ses avantages selon la situation. Dés Far Cry 2 des compagnons sont présents, mais non jouable à volonté, ils viendront seulement prêter main forte au gamer uniquement lorsque l’histoire l’exige, ce qui fait déjà une énorme différence entre cet opus et les anciens de la série. Difficile aussi de ne pas penser à Ghost Recons Wildland au vu de la feature, mais ce serait oublier ce que d’autres jeux bien avant entreprirent, à commencer par Freedom Fighter et la série des Socom. Nous remettont au gout du jour ce que des jeux faisaient déjà il y a 15 ans, certains râleront, d’autre comme moi se réjouiront de voir de nouveau cet intérêt des développeurs pour une IA nous accompagnant au grès de nos ordres.

Ghost Recon Wildlands (2017)
Freedom Fighter (2003)
Freedom Fighter (2003)

La Drogue c'est mal

Finalement quels seraient les défauts de ce Far Cry ? En premier lieu on pense tout de suite aux quêtes annexes qui faisaient, auparavant, vraiment FedEx. Alors certes, tout l’aspect recherche à été revu, par exemple vous devez trouver des briquets éparpillés ? Une carte vous est vendue chez le marchand afin de vous aider dans vos recherches. Cependant si le gros des défauts ont été corrigés, certains qui étaient absents jusqu’à présent font leur apparition. Le rythme étant vraiment libre, il est propre à chacun, de là découle forcément une expérience qui vas être véritablement personnelle dans votre avancée, ce qui donne inévitablement des résultats variables. Par exemple, certaines missions principales dites R&D (Recherche et Destruction), concernant des détournements de convoi très particuliers ou encore des éléments spécifiques à détruire: leur nombre exigé est encore trop haut, un élément pouvant casser sévèrement le rythme du titre pour les joueurs ne passant pas outre. Vient ensuite le territoire de Faith, car si le titre est exemplaire dans son optimisation globale (clipping raisonnable et intelligent, ressource requise cohérente), le coté Drogue produisant des effets à l’écran, vient surcharger même la meilleurs des machines, entraînant de belle chute de framerate

J'étais avec Gilbert et ...

On terminera sur les mauvais points en citant la coopération, le fait que nos aventures ne soient pas synchronisées, obligeant le second joueur a refaire les parties de l’histoire complétées en multi à fait lever des voix, même si pour ma part, je le comprend aisément, puisque cela doit être délicat à mettre en place techniquement. On terminera avec du positif sur une nouveauté entre guillemet, les cache survivaliste, petit défi en terme d’exploration, avec toujours la bonne difficulté, elle offre souvent des armes ou des véhicule intéressants, en plus de l’argent trouvé. Difficile également de terminer le test sans parler de l’OST qui est juste magistral, aucune fausse note, toujours dans le ton du moment et retranscrivant parfaitement le style musical US rural. Far Cry V au fond ne révolutionne rien, mais a t-il besoin de le faire pour avoir une légitimité ? Car si on devait transposer les critiques de faite au jeu à une série comme Mario: Devrions nous descendre Super Mario World au vue du faible nombre d’amélioration apportées par apport à Super Mario Bros 3 ? Far Cry V est l’aboutissement de la série, de ce qu’elle fût depuis toujours, et en même temps le jeu s’extirpe hors des carcans dans lesquelles la saga s’est enfermée bien trop longtemps à l’image d’Assassin’s Creed.

L’IA de la Discord

L’IA à toujours été un sujet plus ou moins délicat dans la communauté des gamers, et rares sont les fois où le dialogue entre développeur et joueurs a pu s’instaurer pour mieux comprendre une phrase qui revient souvent dans les jeux dits « réalistes »: l’Intelligence artificielle est stupide. Il faut bien comprendre que parler d’intelligence artificielle aujourd’hui, relève de l’euphémisme, puisque seulement quelques jeux peuvent prétendre posséder ce qu’on défini clairement comme une IA, des jeux comme Black & White ou encore Echo. En dehors de quelques jeux, tout les comportement des « IA » sont programmés pour agir selon des paramètres définis, et non une prise de décision dus à l’apprentissage issu de l’environnement. De nombreuses choses on été entreprises avec plus ou moins de succès au cours des années 2000 afin d’effacer cette impression de pré finis, seulement cela demande de la puissance. Dans Far Cry 2, les cartes (découpées en 2 blocs et non 1) étaient bien plus restreintes que celle de Far Cry 5 qui est immense en comparaison, donc la puissance restante peut être allouée à une IA plus perfectionné… Cependant, mise à part quelques mouvements supplémentaires, Far Cry 2 ne surpasse pas Far Cry 5. Ce serai aussi oublier que des études sont menées au sein du Jeu Vidéo et notamment concernant l’IA, et les résultats ont montrés que, une IA trop perfectible, rendrait un jeu ennuyeux, dû à la difficulté à la laquelle le joueur est confronté, il fût établi qu’il valait mieux baisser l’efficacité de l’IA, que de maintenir un niveau trop élevé qui nuirai en définitif à l’expérience de jeu.

JEU CONSEILLE: ASSASSIN'S CREED ORIGINS

10 ans et 13 jeux plus tard, sort l’épisode qui se veut être l’origine de tout, mais également le renouveau d’une saga qui commençait… LIRE LA SUITE

EVALUATION

  • Positif
  • La Co-op dans l'histoire
  • Les Compagnons et leurs possibilités
  • Upgrade intuitif
  • Quêtes secondaires immersives
  • Fun & Décomplexé
  • Antagoniste Charismatique
  • L'isolationisme Americain representé
  • La notion de Secte intelligemment utilisé
  • Optimisation Globale
  • Game Design
  • Level Design
  • OST
  • Négatif
  • Impossibilité d'avoir 2 pistolet en akimbo
  • Barre de progression inégale
  • Optimisation en déca dans la région de Faith
  • Co-op non synchronisé
  • Toujours pas de moto
GRAPHISMES
/ 20
OST & BRUITAGES
/ 20
GAMEPLAY
/ 20
OPTIMISATION
/ 20
NOTE FINALE
/ 20
twitter pro

RÉDACTEUR

Facebook
Twitter
WhatsApp
LinkedIn
Tu apprecies le travail fourni ? Supportes nous sur Patreon !

Laisser un commentaire